En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > LITTÉRATURE > Policier et Thriller > SPY n°2 Le transfuge de Téhéran
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

SPY n°2 Le transfuge de Téhéran

Michel Behar

Publibook
Format: ePub sans DRM

Lire un extrait    

Prix :
10,99

Ajouter au panier

Yonatan se leva et ordonna à ses hommes de se préparer. Ils sortirent en file du batiment se couvrant mutuellement. Au large, un bruit de moteur de bateau se rapprochant de la côte se faisant entendre. Mais Yonatan perçut aussi dans le ciel un bruit de moteur. Il leva la tête et grâce à ses lunettes de vision nocturne, il repéra très vite, un petit avion. La longueur caractéristique de ses ailes lui permit de reconnaître immédiatement un drone iranien Shahed 129.

Soit, ils avaient déjà été repérés, soit ils allaient l’être au moment d’embarquer dans la chaloupe, qui était maintenant visible et se rapprochait à toute vitesse. Ils accélérèrent le mouvement et le groupe se sépara en deux sections de chaque côté du ponton, accroupis, tous leurs sens aux aguets.

De derrière le batiment, des bruits de moteur se firent entendre avec des véhicules qui s’arrêtaient, des ordres fusaient, et le son de gens qui courraient se faisaient entendre. Soudain à l’angle du batiment, les premiers gardiens de la révolution apparurent. En apercevant le groupe à proximité du ponton, ils ouvrirent immédiatement le feu. Avec sang-froid et précision, le team Hezzy riposta. Les silhouettes s’écroulèrent mais d’autres venaient derrière. Une fusillade nourrie d’en suivit.
La chaloupe heurta avec violence le ponton mais sans dégât majeurs.
Yonatan ordonna à Medhi et Yasmeen d’embarquer, puis la première section, tandis que Yonatan et la deuxième section les couvraient par des tirs forçant leurs adversaires à s’abriter. Une fois la première section à bord de la chaloupe, le second de Yonatan qui la commandait lui cria d’embarquer à son tour, eux même assurant depuis le bateau les tirs de couverture.

Yonatan abrité derrière un épais poteau de bois du ponton, tourna la tête et s’assura que tous ses hommes étaient bien montés à bord. Sous leur tir de protection, il se releva et courut vers la chaloupe. Il ressentit d’abord un violent coup dans le dos de son gilet pare-balle, puis une violente douleur au cou. Sa vision se brouilla, ses jambes se dérobèrent sous lui et il s’écroula, à peine à un mètre de la chaloupe.

Ceux qui ont été intéressés par SPY n°2 Le transfuge de Téhéran ont aussi consulté :